Littérature et poésie algérienne en langue française Littérature et poésie algérienne en langue française

Littérature et poésie algérienne en langue française

Majid KAOUAH

23 janvier 2019 - 20 heures

Montesquieu-Volvestre - Salle polyvalente

La langue française est au cœur du lien entre l’Algérie et la France. Elle a été et demeure un précieux moyen d’ouverture sur la modernité et l’universalité. Elle se présente comme un remarquable lieu de création littéraire et poétique qui participe activement entre les deux rives au rayonnement de la francophonie dans le monde. La poésie algérienne de langue française en est une brillante illustration.

Tantôt ténue, délicate, à l´image des tapisseries traditionnelles, tantôt vive et éclatée, tel un oued en crue, la poésie algérienne de langue française a accompagné les douleurs et annoncé les orages historiques.

Elle a fait entendre la voix et la passion des poètes engagés dans les questions de la cité. Par-delà leurs origines. Ces poètes comme leurs héritiers ont fait de la langue française, un outil de dialogue fraternel entre les deux rives de la Méditerranée.

De Jean Amrouche à Assia Djebar en passant par Jean Sénac, elle participe à l’affirmation d’une identité nationale aux source multiples.

Lors de cette conférence, Majid KAOUAH, lui-même poète et écrivain, propose un voyage dans cette poésie.

Abdelmadjid Kaouah, poète et chroniqueur, est né à Aïn-Taya, près d’Alger mais, après l’assassinat en 1993 de ses compagnons Tahar Djaout et Youcef Sebti, il s’exile dans la région de Toulouse. Chroniqueur littéraire, correspondant permanent de plusieurs journaux européens ou maghrébins, il participe à de nombreuses émissions culturelles Oxymore, sur Canal Sud-Toulouse. Il est aussi (et avant tout) un poète et un écrivain de talent. Ses textes ont été publiés dans de nombreuses revues francophones « … L’écriture d’Abdelmadjid Kaouah possède un souffle indéniablement épique, quelque chose comme le rythme d’une marche vers une destination où l’homme demeure la préoccupation essentielle… ». Tahar Djaout, Les Mots migrateurs, Une anthologie poétique algérienne, Office des Publications Universitaires. Auteur de nombreux recueils, Abdelmadjid Kaouah publie en 2012 aux éditions du Seuil Quand la nuit se brise (Poésie algérienne francophone contemporaine) qui, à travers une plus large diffusion, permet une meilleure connaissance de la littérature poétique algérienne.

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 175 Ko)