La musique entre origine divine et effets diaboliques. Exemples dans le protestantisme La musique entre origine divine et effets diaboliques. Exemples dans le protestantisme

La musique entre origine divine et effets diaboliques. Exemples dans le protestantisme

23 mars 2022 - 20 heures

Conférencière: Katharina Schächl

Montesquieu-Volvestre - Salle polyvalente

Sélectionner le communiqué de presse (PDF - 195 Ko)

Vous aimez la musique ? Non ? Oui ? Cela dépend ?…

Si le chant et la musique instrumentale n’ont jamais été des « sujets tranquilles », ils provoquent à certains moments de l’histoire des appréciations si diamétralement opposées qu’il est intéressant de creuser le pourquoi. Notamment si ces différences se font jour parmi des personnes qui -par ailleurs- partagent un même désir de changement, de réforme, voire de révolution quant à leur Église.

Au moment de la Réforme protestante du 16e siècle, certains considèrent ainsi la pratique de la musique directement liée à Dieu et au centre de la foi, tandis que d’autres se méfient profondément de ses effets et y discernent le diable à l’œuvre !

Quelles positions s’affrontent ? Comment comprendre et apprécier un tel décalage ? Quelles en sont les conséquences pratiques ? Quelle/s résonance/s avec aujourd’hui ?

Lors de la conférence, ce questionnement permettra d’aborder le sujet passionnant de la nature de la musique et de ses effets, hier et aujourd’hui.

Katharina Schächl est pasteure de l’Église protestante unie de France et responsable du service de formation biblique et théologique à distance ThéoVie (www.theovie.org).