Les Pyrénées à l’époque romantique Les Pyrénées à l’époque romantique

Les Pyrénées à l’époque romantique

Daniel MARC

24 mai 2017 - 20 heures

Carbonne - Salle de cinéma du bois de Castres

La montagne est aujourd’hui la deuxième destination touristique ; sa fréquentation est un phénomène assez récent.
Longtemps ignorée et dédaignée, elle ne devient digne d’intérêt qu’à partir de la fin du 18ème et surtout au 19ème à l’époque romantique où des élites aristocratiques et bourgeoises vont explorer et rendre attrayante une zone jusque-là effrayante et repoussante.
Il s’agit bien sûr de la haute montagne, espace vierge inconnu voire maudit, comportant des dangers réels, dans lequel seuls quelques bergers et des contrebandiers prennent le risque de s’aventurer.
Jusqu’au milieu du 18ème les espaces naturels ne sont pas fréquentés. On ne se promène pas dans la nature ; on y travaille, en général, près des habitations. Dans les villes petites et moyennes, l’absence d’assainissement et la promiscuité rendent la vie difficile.
Un désir d’évasion commence à se manifester en premier dans les classes favorisées. Se rendre en villégiature à la campagne est une pratique qui se répand dans l’aristocratie des villes. De Paris vers l’est, la Bourgogne, on finit par atteindre les Alpes.
La sensibilité de l’époque est marquée par la littérature romantique qui nous a transmis ce sentiment de la nature.
Littérature, peinture, photographie naissante et par la suite lithographie, vont populariser paysages et personnes de la campagne de la montagne.
Ces lieux qui n’inspiraient que de l’effroi vont devenir des lieux de contemplation
Ce nouveau regard porté sur la nature vient en même temps que la mode du thermalisme qui va peser beaucoup dans le contact touristique avec la montagne. Les Alpes, les Pyrénées, vont connaître ainsi un grand développement.
Cependant les curistes ne pratiquent pas la haute montagne. C’est une autre catégorie d’individus qui va se lancer à l’assaut des cimes ; des aventuriers, des découvreurs, des scientifiques, qui tout au long du 19ème vont faire connaître cet univers qui nous semble aujourd’hui si proche.
La conférence dure environ une heure. Elle s’appuie sur des documents visuels et des textes littéraires d’époque. Ces documents sont exclusivement du 18ème et du 19ème.

Ecouter la conférence

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 191 Ko)