Le Néolithique de la vallée de la Garonne Le Néolithique de la vallée de la Garonne

Le Néolithique de la vallée de la Garonne

Jean VAQUER

28 mars 2018 - 20 heures

Montesquieu-Volvestre - Salle polyvalente

Les sociétés agro-pastorales du Néolithique qui sont apparues sur le littoral méditerranéen du Languedoc vers 5800 avant notre ère ont progressé très lentement vers la vallée de la Garonne où on trouve leurs traces un millénaire plus tard.

Ce n’est qu’à partir du Néolithique moyen et de la formation de la culture chasséenne qu’un important mouvement de colonisation s’est produit dans le bassin supérieur garonnais où l’on constate l’apparition de grands sites fortifiés tels que Villeneuve-Tolosane, Saint-Michel-duTouch à Toulouse ou Château-Percin à Seilh.

La fin du Néolithique est moins bien connue, la culture locale est reliée au Vérazien du Languedoc et de Catalogne. Ce n’est qu’au début de l’âge du Cuivre vers 2500 av. notre ère que la région a adopté des traits culturels nouveaux marquant une plus grande intégration européenne.

Jean Vaquer est directeur de recherche émérite au CNRS, Université de Toulouse le Mirail. UMR* TRACES**.

* Unité Mixte de Recherche.
** Travaux de Recherches Archéologiques sur les Cultures, les Espaces et les Sociétés.

Ecouter la conférence

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 191 Ko)