Pour une vision optimiste et populaire de l’évolution des arts Pour une vision optimiste et populaire de l’évolution des arts

Pour une vision optimiste et populaire de l’évolution des arts

Antoine SEEL

23 avril 2014 - 20 heures

Montesquieu-Volvestre - Salle polyvalente

L’histoire des arts s’écrit d’ordinaire comme l’histoire des œuvres d’art, l’histoire des styles ou courants dans lesquels ces œuvres s’inscrivent par leurs créateurs.
C’est oublier un troisième élément, peut-être aussi important : les destinataires de ces créateurs et de leurs œuvres.
Nous tenterons donc de déplacer le champ des études artistiques, de partir des temps artistiques, des vécus artistiques de ces destinataires, quand elles ou ils contemplent une œuvre visuelle, quand elles ou ils écoutent de la musique, quand elles ou ils se plongent dans un univers littéraire ou cinématographique.
Cette étude gagne, nous semble-t-il, à se placer d’emblée dans un cadre historique, et à ne pas être bornée par les limites européocentristes habituelles, à s’inscrire donc dans l’universalité que cherche toute université.

Ecouter la conférence

Télécharger le communiqué de presse (PDF - 139 Ko)