Des femmes savantes et leur destin tragique Des femmes savantes et leur destin tragique

Des femmes savantes et leur destin tragique

Dominique ODERO

27 juin 2018 - 20 heures

Montesquieu-Volvestre - Salle polyvalente

Pourriez-vous citer dix noms de femmes scientifiques à travers les âges ?
Difficile, n’est-ce pas !
Depuis l’antiquité le nombre de femmes dans les disciplines scientifiques est infime. Ce n’est pas une question d’intelligence, c’est un fait de société: les femmes ont toujours travaillé dur à la maison, dans les champs, à la ferme, à l’usine… et n’ont pu prétendre à l’instruction que très récemment. Seules les femmes de l’aristocratie ou de la haute bourgeoisie pouvaient recevoir une certaine éducation délivrée par des précepteurs.
Il y eut cependant quelques exceptions remarquables de femmes qui ont contribué à l’évolution des sciences. Quelques rares femmes dont le nom est resté à la postérité.
Dominique ODERO nous racontera l’histoire de quatre d’entre elles: Hypathie d’Alexandrie, Emilie du Châtelet, Emmy Noether et Marie Curie, et mettra en évidence leurs points communs.

Dominique ODERO est retraité et passionné de sciences et d’histoire.

Sélectionner le communiqué de presse(PDF - 177 Ko)